jeudi, 30 juillet 2009

From Melbourne to Alice

La Great Ocean Road ou "Charles s'en charge":

Laure: On a donc laissé Sharky pour quelques jours et pris l'avion pour Melbourne. Pendant le vol, on fait la connaissance de Charles, un australien à qui on dit qu'on rêve de faire la Great Ocean Road (parcelle de route côtière au sud de l'Australie, près de Melbourne, connue pour ses magnifiques falaises découpées par les vagues) mais qu'on n'a que deux jours avant de prendre l'avion pour Alice Springs. On discute de choses et d'autres, et, après être descendus de l'avion, alors qu'on attendait nos bagages, Charles est venu nous proposer de nous prêter sa voiture et tout l'équipement de camping pendant deux jours! Comme il part en déplacement pour son boulot, il nous laisse même les clefs de sa maison pour qu'on y passe une nuit avant de partir! C'est trop beau pour être vrai et on se demande si sa gentillesse et sa confiance cachent pas quelque chose... mais non, il est juste austr-alien! Nous voilà donc parties sur la Great Ocean Road avec sa Ford Falcon (boîte automatique et GPL, en plus!). Encore une fois, on s'est dit qu'on avait le cul bordé de noodles! Et la Great Ocean Road, ça vaut vraiment le détour! d.autres.apotres.jpg
Merci Charlie!!!

Alice le Pays des Merveilles

Aurélie: On prend donc l’avion pour Alice Springs qui a trois heures de retard pour mauvais temps, on a qu’un sac à dos chacune, on prévoit de dormir dans la voiture qu’on louera, c’est pas gagné… On arrive donc dans la seule ville en plein désert (20 000 hab), entre Darwin et Adélaide, entourée de rochers rougeâtres et de terre brûlée, magnifique… En descendant de l’avion, une chaleur énorme et une dizaine de mouches se collent à nous, c’est ça le désert. La fille de notre couchsurfeur vient nous chercher dans une voiture blanche semblable à celle de Starsky et Hutch, et nous amène donc chez John, un Australien de 45 ans responsable d’un magasin de camping (ça nous a aidé…) super sympa. La baraque est énorme, le jardin et la piscine sont pas mal non plus, ainsi que les autres couchsurfeurs franco-belges Erwan et Daphnée. On passe une bonne soirée autour d‘une grande table où la nourriture et le vin coulent à flots (un peu comme le banquet à la fin des BD d’Astérix). John m’a aussi amenée faire un tour de moto tôt le matin sur sa Harley Davidson, je vous entends chanter d’ici !
Laure et moi décidons de louer une voiture pour trois jours afin de voir le rocher « Ayers Rock » à Uluru, le « Kings Canyon » et « The Olgas », pour cela il faut conduire environ 1500 kms en tout, dans le désert. En allant se renseigner, on croise deux français qui veulent aussi y aller, ils ont une bonne tête, hop on leur propose de venir avec nous. On prend la route, à l’horizon, rien, le désert quoi. Des arbres, des rochers, de la terre rouge, de la poussière, un paysage unique. Je défie quiconque cette fois-ci de dire que ça ressemble à la Bretagne… on.the.road.jpg
La nuit, en plein milieu de la route, on est tombés sur un troupeau de chameaux pas inquietés par la voiture du tout, on croyait à un mirage ! On plante la tente et debout à 5H30, opérationnels à 6H comme les autres jours d’ailleurs, pour aller voir le « Kings canyon » sous un ciel d’un rose de malade, les photos parlent d’elles-mêmes. lever.de.soleil.du.desert.jpg
On s’amusait à faire des échos, sauter de pierre en pierre, faire le poirier (enfin ceux qui savent le faire…), ou encore Mission Impossible… kings.canyon2.jpg
Puis on trace à Uluru voir le célèbre rocher au coucher du soleil, car il change de couleur au fur et à mesure que le soleil se couche et se lève, on était là pour les deux! Il faisait tellement froid le matin que Laure et moi avons entrepris l’unique footing de l’année, et c’était à Uluru ! Nos deux potes français dont un breton l’ont escaladé, mais le rocher est sacré pour les Aborigènes qui se sentent responsables pour chaque mort (35 morts en tout). On fait le tour du rocher tous ensemble en marchant comme les Daltons (on s’amuse vraiment comme des fous vous voyez…), ayers.rock4.jpget on finit par une superbe balade dans les « Olgas », de gros rochers tout lisses, on a fait des photos débiles, allez les voir, on n’est pas peu fières… On a passé la soirée dans un resort autour d’un buffet à volonté, fallait pas nous le dire deux fois…et on a repris la route, les garçons ont roulé toute la nuit jusqu’aux MacDonnell Ranges où l’on est allés voir des gorges. Erwan et Jo ont fait les casse-cous, Jo imitait Simba sur les rochers, on a chanté Patrick Bruel et les Inconnus, bref tout était réuni pour passer une bonne journée ! kata.tyuta.jpgOn speed à l’aéroport où l’on manque de louper notre avion, qui a de l’avance cette fois-ci et on s’envole pour Adélaide. On a atterri vers 22h et on redécollait pour Melbourne à 6h du mat, on pensait passer la nuit à l’aéroport, sauf qu’il est fermé de 23h à 4h… Plus de bus, pour aller où de toute façon à cette heure-là… On passera donc la nuit dehors avec une mexicaine et une allemande, sur des bancs devant l’aéroport…On enfile nos deux pantalons et 5 pulls et on « vit ma vie de sans-abris » le temps d’une nuit. On s’est évidemment pas endormies et s’est même réfugiées dans une station essence tellement il faisait froid, le mec avait pitié et nous a offert un chocolat chaud !habillee.pour.la.nuit.dehors.jpg

Le Royaume de Melbournemelbourne.by.night.jpg
Aurélie: On atterrit à Melbourne où l’on rejoint Fred et Jorge devant un fameux Hungry Jacks (Burger King en Australie), grosse coincidence : on leur avait rapidement parlé au Festival de Byron Bay, et deux mois après on les a croisés par hasard à 3000 kms de là, à Alice Springs en plein désert ! La vie nous joue de ces tours parfois… Bref, on se fait une bonne bouffe dans leur ancien appart, on se marre bien malgré nos deux de tension à Laure et à moi dûs à notre nuit blanche de la veille… Ils nous font une superbe visite de Melbourne, les quartiers les plus sympas de Brunswick, St Kilda et Fitzroy…C’est vraiment joli comme ville, un mix de modernité et d’anciens bâtiments, et c’est bien cosmopolite. Le soir, on est allés dans un bar super sympa qui avait des fauteuils comme des trônes, alors Fred et moi on s’est assis et on s’est déclarés Roi et Reine, Laure est devenue la Princesse Graziella, Jorge le québécois était le Valet, et leur pote DJ Charles-Eddy était le Chevalier puisqu’il nous a rejoint en vélo (logique). On a passé la soirée à se parler en monarques. On était vraiment crevées, et Jorge m’a fait passer pour une narcoleptique auprès du vigile pour que je puisse m’allonger deux minutes car apparemment on n'a pas le droit… Je faisais semblant d’avoir des crises quand je voulais me reposer ! On a passé une soirée énorme (un grand merci à la Cour), on n’a dormi que deux heures par terre dans leur salon puis il était déjà l’heure de prendre l’avion pour aller retrouver Sharky à Rockhampton.la.cour.jpg

Voir galeries "Alice le Pays des Merveilles" et "Great Melbourne"

samedi, 25 juillet 2009

Road Trippin' en Mai

Le joli mois de Mai est déjà là, on a Sharky et on est plus qu’heureuses à l’idée d’enfin reprendre la route !
On fait quelques dernières soirées à Brisbane car de très bons potes de Rodolf et Mahounda sont là. On bosse aussi une journée comme serveuses dans un mariage. C’est Suze, une autre locataire de « Melrose Place » (c’est ainsi qu’on a surnommé la résidence de nos hôtes), qui est traîteuse et nous embauche, Mahounda et nous. On est donc au cœur d’un mariage à l’australienne et vraiment c’est… cucul à souhait et chiant à mourir ! On comptait se trouver un mari, mais à part un prépubère boutonneux qui faisait des sourires, y’avait pas grand’chose… C’était quand même sympa de bosser avec Suze et Mahounda, surtout qu’elle nous a fait des doggy bags et que quand on a repris la route avec Sharky on a eu de la bouffe de traîteur pendant une semaine ! ça changeait des noodles ! Cerise sur le gateau, feta sur la salade verte, on a logé chez les parents de Suze qui nous ont reçues comme des princesses. On a fait Joey et Chandler dans les fauteuils inclinables (pour ceux qui connaissent bien Friends, c’était exactement les mêmes !) et le matin on a eu un English Breakfast au barbecue !
Retour à Brissie (Brisbane), quelques dernières soirées arrosées mémorables avec Roro, Maman et leurs potes, et c’est reparti pour l’aventure !

Premier arrêt : Bribie Island, où Lilly joue aux Frères Scott...one.tree.hill.jpg

On va aussi au lac Currimundi où on se fait le coucher du soleil et en profite pour prendre des photos style pochettes d’albumpochette.d.album.jpg

idem.jpg

Un passage au Kondalilla (lila kondalilaaaaaaa..) National Park où on voit des gars sauter du haut d’une cascade (nous on l'a pas fait… non c’est pas parce qu’on avait peur, c’est juste que l’eau était froide..)
Puis on arrive dans un des plus beaux endroits du sud du Queensland : Noosa, où on voit notre premier Koala sauvage juste avant de faire une de nos plus belles balades : d’abord à travers la forêt subtropicale qui nous fait déboucher sur une grande plage sauvage, puis retour par la côte, sublime.noosa.jpg

Puis on a roulé jusqu’à Rainbow Beach pour fêter l’anniversaire de Lilly (voir billet précedent).

Après les festivités, on arrive à Bundaberg, ville du rhum (on se souvient de rien).
Après avoir admiré le plus gros ananas de l’hémisphère sud, on se rend à Agnes Water où on retrouve Manuel (pote italien rencontré au début du trip) qui est avec un autre pote, Lorenz, avec qui on s’entend tout de suite très bien. On passe de super soirées à se marrer, jouer de la guitare et chanter (et aussi à bien se peler car l’hiver est déjà là…).
On passe aussi une journée avec eux sur Lady Musgrave Island (située au début de la Grande barrière de Corail, toute petite île qui a le plus grand lagon (de l’hémisphère sud !). On y fait notre première plongée, à seulement 10m car on est pas encore certifiées.lady.musgrave.island.jpg

crew.jpg

Après le départ de nos chers ritals, on reste un peu dans le coin (Town of 1770) pour faire une belle balade sur le Red Rocky Trail.red.rocky.trail.3.jpg
Là, tout au bout d’une plage sauvage, sur un rocher, on voit un pêcheur avec qui on sympathise. Il s’appelle Alex, a notre âge, et nous invite dans son immense baraque qui surplombe la plage. C’est vraiment beau et perdu en pleine nature, y’a même des kangourous dans le jardin ! dans.le.jardin.d.alex.jpg

Il nous invite à passer la nuit là, on lui fait à manger pour le remercier. On était bien contentes de dormir dans un vrai lit ! Il ressemble un peu à Fabrice Santoro, et d’ailleurs il défie Lilly au tennis, on l’appellera Serena Williams pour l’occasion !
On est aussi allés regarder le coucher du soleil, on nous avait dit qu’il était particulièrement beau à Town of 1770, et effectivement : ce fut le plus beau coucher de soleil de l’hémisphère sud et même de l’hémisphère nord ! le ciel est devenu rose fushia et s’est reflété dans la mer. C’était vraiment irréel (un peu comme une carte postale bien trafiquée) et évidemment on n’avait plus de piles à l’appareil photo ! La rage !
Alex était adorable et a même contacté un de ses potes à Rockhampton (notre prochaine étape) qui possède le bar et l’auberge de jeunesse du centre ville pour qu’il nous accueille.

Nous voilà donc reçues par Josh Jonesy Jones à « Rocky », capitale du bœuf (intéressant, je sais). Il nous invite à manger et nous donne une chambre dans son backpacker. Il nous permet même de laisser Sharky garé chez lui pendant 10 jours… car on s'était organisé un petit trip en avion au centre de l’Australie pour une dizaine de jours. Pour voyager à bas prix, on a dû faire des escales. Au programme : aller-retour Rocky - Alice Springs (Centre) en passant par Melbourne (Sud-Est) et Adelaide (Nord-Ouest de Melbourne).
On vous raconte ce « trip dans le trip » dans le prochain billet !

Voir galerie photos "Road Trippin' en Mai"

samedi, 11 juillet 2009

Happy Birthday Lilly!

merci.jpgAurelie: Le samedi 9 mai, je me suis dit qu’il fallait qu’on sorte dans les bars, pour qu’à minuit Laure et puis…non, juste Laure, puisse me fêter mon anniversaire. On fonce à Rainbow Beach, où apparemment la fête bat son plein ! On commence l’apéro dans Sharky avec du Lambrusco. Quand on y arrive on se rend vite compte qu’on s’est joué de nous et que Rainbow Beach est aussi animé que Plaudren un soir de match de foot. On se rend quand même dans un des trois bars du patelin, je dis que c’est mon anniversaire, la barmaid m’offre un Twix (no comment…), et bien décidées à s’amuser malgré les dix personnes seulement présentes, on demande à ce qu’ils montent le son et allument les spots ! Ouh ouh, on fait ce qu’on peut, on danse, seules, sur la piste de danse, le ridicule ne tue pas qu’ils disaient… Et à minuit, Môsieur le manageur du bar nous amène deux parts de gâteau avec des bougies et la moitié du bar (5 personnes en tout, vous suivez ??) me chantent « Happy Birthday » !moment.demotion.jpg
On va se coucher et le lendemain matin on trouve un papier blanc sur le pare-brise, je me dis « Oh non, une amende le jour de mon anniversaire », et non, c’était un gentil mot laissé par les flics nous demandant poliment à l’avenir de ne pas passer la nuit à cet endroit ! Laure m’abandonne quelques instants et revient avec un muffin au chocolat et deux bougies…trop mignon. Puis commence la parade de la Reine, Laure conduisait Sharky et moi je passais ma tête par le toit ouvrant et saluais mes sujets. Certains gueux ne m’ont même pas reconnue… Ce devoir royal accompli, on est allées se balader sur la « Dune de Carlo », magnifique dune qui donne sur des falaises couleurs arc-en-ciel, d’où le nom du bled Rainbow Beach. Un de nos endroits préférés ! On s’est adonnées à une séance photo artistique, a roulé dans le sable, mais on a pas joué à Fort Boyard cette fois-ci…rainbow.beach.jpg
En prenant l’apéro devant un chouette coucher de soleil, Laure m’a offert une bouteille de Baileys, trinquons ! (je fais le train…) apero.danniversaire.a.carlo.point.jpg
On a donc passé une seule et unique soirée dans un backpacker entourées de jeunes boutonneux bourrés et pas drôles, on a dû sortir le jeu de cartes… Anniversaire oblige, on nous a offert des barres de chocolat (décidément…) et un pichet de bière.

Fraser Island: Le lendemain, cadeau d’anniversaire de ma compagne, on a passé la journée à Fraser Island ! Ile unique classée au Patrimoine Mondial car plus grande ile de sable du monde (pour plus d’infos : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Ele_Fraser). La plupart des routes n’est que chemins sablés, ou plages, donc seuls les 4x4 peuvent y accéder. C’est assez énorme de rouler sur une longue plage de sable blanc. On a fait un premier arrêt d’une heure (vive les tours organisés…) au lac Mackenzie, digne d’une carte postale…je.vais.nourrir.les.dauphins.jpg
On avait un guide super sympa, et Laure lui a dit que c’était mon anniversaire, je m’attendais à un « Joyeux anniversaire » chanté par les touristes du bus, appelés les « beaufs » pour les besoins du film, mais alors que les autres prenaient le café, ils nous a amenées faire un tour d’avion au-dessus de l’île !! C’était vraiment très chouette, et il m’a aussi laissé conduire le bus sur la plage !! On a vu l’épave d’un ancien navire militaire au bord de l’eau, des rochers semblables aux pyramides d’Egypte (enfin j’imagine, j’y suis jamais allée…), et un grand cours d’eau qui se déverse directement dans la jolie mer bleue, on se croyait dans Indiana Jones avec plus ou moins d’imagination !

Et la consécration de l’anniversaire en Australie, ça a été de nourrir deux dauphins à Tin Can Bay, on les a surnommés les épaves car ils étaient bien abîmés à cause d’une attaque de requin.
Un excellent anniversaire en somme, Laure si tu lis ce blog, merci beaucoup !

Voir galerie photos 'Happy Birthday Lilly' en attendant la suite des aventures du mois de Mai!

mardi, 7 juillet 2009

Byron et Straddie

Laure:
Byron Bay et le Bluesfest
Avant la vente de Froggy et l’achat de Sharky, on en avait marre de « Brisvegas » et, ne pouvant chevaucher la Frog, on s’est fait emmener à Byron Bay en covoiturage vu qu’il s’y déroulait un des meilleurs festivals d’Australie : Le Blues and Roots Festival ou « Bluesfest ». On y a rejoint notre pote Johan qui y travaillait en bénévole et a trouvé le moyen de nous faire entrer gratos pour la dernière journée ! Excellent ! Sauf qu’il pleuvait non-stop et que le Bluesfest s’est transformé en Boue-fest (hoho…). On en avait jusqu’aux chevilles, mais heureusement les scènes étaient couvertes par de grands chapiteaux et l’ambiance était énorme ! On a donc kiffé la vibe devant Xavier Rudd (célèbre musicien australien qui joue guitare et didgeridoo, et qui défend entre autres la cause des Aborigènes. voir www.xavierrudd.com), Missy Higgins,
xavier.rudd.jpg missy.higgins.jpg
Jason Mraz (« I’m youuuuuuurs ») et enfin, celui que j’attendais comme le camping car de Barbie la veille de Noël 1989 : Ben Harper ! (il vient tous les ans à ce festival depuis ses débuts, et là il a joué son nouvel album en avant première en compagnie de son nouveau groupe, Relentless 7, en live ça envoyait du lourd ! J’étais à fond !).
Im.youuuurs.jpg ben.harper.jpg
C’était donc une excellente soirée, on a encore fait de super rencontres (spéciale dédicace à Fred et Jorge) et croisé par hasard un pote de Sydney. Merci encore Johan tout ça c’est grâce à toi !
Les jours suivants, le beau temps étant de retour, on a décidé de prolonger notre séjour à Byron (rappel : c’est le paradis des surfeurs et des musiciens, jadis très hippie mais devenu un peu trop touristique maintenant).
corbarieu.et.melinaidre.jpg
Y’a des bars très sympa avec des concerts tous les soirs (on retient entre autres Anna Weatherup (www.annaweatherup.com ou sur myspace) et The Strides, excellent groupe de reggae-dub accompagné pour deux chansons par un pote à nous de Sydney, Rai Thistlethwayte (et oui on en connaît du beau monde ! vous pouvez le trouver sur facebook et myspace)
A Byron il y a aussi plein de gens qui jouent dans la rue donc on s’y met aussi. On a pas mal de succès même si on est loin d’être les meilleurs musiciens de rue ici ! On s’arrête pas là : Johan connaît un bar où ils font des soirées « open mic » (tu t’inscris et tu peux jouer quelques chansons sur scène). On y va donc, on stresse quand même pas mal mais on se lance avec « Not an Addict », puis Johan nous rejoint pour jouer « Wish you were here » (notre chanson phare de l’année) et « Comme toi ».
open.mic.jpg

On a eu du mal à quitter Byron Bay, mais il a fallu rentrer à Brisbane pour revenir à la réalité : la recherche d’un nouveau van indispensable à la poursuite de nos aventures…

Straddie Island
On n’avait pas encore vendu Froggy (oui elle nous a bien fait galérer celle là !) et à nouveau marre d’être coincées à Brisvegas, donc on est parties avec Johan sur une île magnifique non loin de là : Stradbroke Island (Straddie pour les intimes) où on a passé quatre jours de folie à se disputer pour savoir qui allait avoir l’honneur et le privilège de dormir à l’avant de la caisse de Johan, les genoux dans le volant et la tête coincée entre le siège et une grosse valise !
gorge.walk.jpg
Au programme : belles balades, pique-niques, et même baignade à 10 mètres de quelques dauphins qui faisaient des sauts périlleux, trop dure la vie !!! C’était magique, la première fois qu’on les voyait d’aussi près, on était comme des gosses ! En plus on les a vus en se baladant sur une des plus belles plages qu’on ait vues en Australie : eau turquoise, sable fin, rien de bien original après tout… et évidemment c’est la seule balade qu’on ait faite sans prendre l’appareil photo… il va falloir nous croire sur parole !
Et le soir, on se posait dans les dunes pour jouer de la guitare sous une voie lactée parsemée d’étoiles filantes et personne autour de nous… un vrai cauchemar quoi !
Puis il a quand meme fallu retourner a Brisbane pour vendre Froggy...

Voir galerie photos 'Byron et straddie'
ET N'OUBLIEZ PAS DE LIRE LE BILLET PRECEDENT SITUE CI-DESSOUS (on vient de le poster aussi)

lundi, 6 juillet 2009

Road Trippin' en Avril

Aurelie: Froggy a donc encore fait des siennes… Après avoir passé la nuit au bord de la route, on a trouvé un garage pas loin qui s’est occupé d’elle tout de suite. On avait eu la fuite d’huile, là c’était une fuite d’eau ! On a quand même dû passer la journée au garage, mais super bien installées dans le canapé en cuir avec télé… On leur a joué de la guitare et chanté pour avoir un prix et ça a marché ! Le garagiste, Andrew, nous a même offert des bières, rhum et coca, et nous a laissé squatter son bureau pour aller sur internet. C’est pas en France qu’on verrait ça…les.malheurs.de.froggy.jpg les.mecanos.australiens.jpg
Froggy ayant cessé ses caprices (vous remarquerez la personnification de cette voiture qui était chère à nos yeux…), on est reparties on the road again, again.
On arrive au village particulier de Nimbin. En gros c’est un village hippie où tout repose sur le cannabis. Et les habitants l’exploitent à fond, musée, T-shirts et souvenirs à l’effigie de l’herbe…d’ailleurs si un jour vous y allez et qu’on vous propose des cookies, ne vous attendez pas à y trouver des pépites de chocolat…Un endroit super touristique où des bus entiers débarquent tous les jours. nimbin.spirit.jpg
Le soir on est allées boire un coup dans un bar où plusieurs locaux jouaient de la guitare et chantaient, on s’est joint à eux, et de fil en aiguille on s’est retrouvé à donner un petit concert devant un bar avec guitare, ampli et micros gentillement prêtés, et on s’est même fait 50 dollars. Le début de la gloire ? notre.premiere.partie.jpg
Les gens trouvaient ça exotique j’imagine d’entendre deux françaises chanter dans la rue. On a joué des chansons en phase avec la ville, du Bob Marley, Ben Harper, Pink Floyd… et même un petit coup de « Je l’aime à mourir » de Cabrel, elle rapporte bien celle-là ! On a rencontré un français, Johan, qui joue de la guitare et on a fini le « concert » à trois !
Et après le succès de Nimbin a commencé une longue semaine de pluies tropicales, c’était la saison…On a donc passé quelques jours à glander (l’horreur pour des filles qui adorent être hyper-actives…), à jouer de la guitare ou continuer à l’apprendre, à se baigner sous la pluie, etc… On a eu peur car il pleuvait des trombes d’eau et les petites routes qu’on empruntait étaient innondées…On a dû en traverser quelques unes avec Froggy en fermant les yeux…heureusement que c’est une grenouille habituée à l’eau !le.musicien.et.la.fermiere.jpg cest.une.bonne.frog.jpg

Puis on a pris la route pour Brisbane où l’on est allées retrouver Mahounda et Rodolphe, des amis de JP. (JP va bien, il ne souhaite faire aucune déclaration…) On passe pas mal de temps chez et avec eux, on rigole bien tous les soirs et on visite Brisbane et ses alentours la journée…entre autres…car on s’occupe également de Froggy qui fait encore son intéressante, sale bruit, odeur de cramé, fumée blanche…les experts ne se trompent pas et le verdict tombe : le joint de culasse doit être changé, et ça coûte 2000 dollars ! (on se croirait dans une mauvaise série américaine…) On réfléchit encore et encore, c’est que le début d’accord d’accord… On fait tous les garages de la ville et décide finalement de la vendre et de racheter un autre van, y en a marre d’aller au garage toutes les deux semaines, c’est un vieux van de 1985, on a préféré le lâcher avant qu’il nous lâche. (j’ai l’impression de me justifier…) Alors on a enfourché les vélos de Mahounda (Mahounda, elle danse tous les soirs…) et Roro pour aller placarder nos annonces dans tous les backpackers de la ville…Une journée entière de vélo à silloner la ville, qui a dit qu’on n’était pas sportives?
Bref revenons au van, on a eu des fausses joies, des fausses ventes, mais au final, on l’a vendu à deux anglais de Birmingham, et c’est le cœur éparpillé qu’on a vu Froggy s’éloigner pour toujours… Ni une ni deux, on est parties à la recherche d’un autre van, on commence a être super calées en voiture maintenant. On se surnommait Gilbert et Michel les mécanos, ne nous demandez pas pourquoi on a choisi ces prénoms-la…On a vu plusieurs vans et plusieurs arnaqueurs qui pensaient pouvoir berner deux pauvres filles sottes…Pas folles les guêpes, on posait plein de questions sur le moteur et autre, on en connaissait plus qu’eux au final ! Mais on a fini par en acheter un à des anglais (coïncidence ?.. je n’pense pas !)
On a donc l’honneur de vous présenter « Sharky », un van Toyota Tarago classe luxe de 1986. (luxe car toit ouvrant électrique avant et arrière, sièges en velours et accoudoirs, capacité 8 places…) On lui a même écrit une chanson sur l’air de Tata Yoyo..attention…ça donne « Tatarago, qu’est que t’as sous ton grand capot ? » Oui, on sait que c’est nul. On le surnomme ainsi (le requin) car il est gris et l’avant ressemble à une tête de requin, et peut-être aussi parce que Laure et moi on « attaaaaque »sur les routes !
sharky.jpg

On est aussi allées à Dreamworld, (Screamworld ce soir-là…) C’était énorme !! On s’est autant éclatées dans les manèges pour les gosses que dans les grands huits pour grands. Ca faisait bien peur, mais pas la même peur qu’à Luna Park que les manèges se brisent de vieillesse, plutôt peur d’avoir huit fois la tête à l’envers…
Ah oui, avril c’est aussi Pâques ! Alors je nous ai fait un gâteau au chocolat qu’on a découpé en 12 parts et on est allées les cacher dans le parc en face de chez nos nouveaux amis. Bon on a fait ça à 18h et la nuit tombait mais c’était presque comme aller chercher les œufs dans le jardin, je dis bien presque car là on les cherchait parmi les palmiers et autres arbres de la fôret tropicale.

Voir galerie 'Road Trippin' en Avril', et revenez vite sur le blog pour la suite des aventures du mois d'Avril!

lundi, 8 juin 2009

Road Trippin' en Mars

Laure:
Mercredi 18 Mars : Ca y est, c’est parti ! Froggy et nous fin prêtes, on quitte Sydney en passant devant le plus grand panneau coca-cola de l’hémisphère sud, puis sur le Harbour Bridge, en route vers le Nord pour de nouvelles aventures !
always.coca.cola.jpg harbour.bridge.jpg
N.B. : A une époque les aussies ont eu la folie des « big things » et, pour attirer les touristes, construisaient les plus grands ceci-cela de l’hémisphère sud : la plus grosse banane, la plus grosse crevette, le plus grand centre commercial, le plus grand panneau coca-cola, etc… en bref la plus grosse arnaque de l’hémisphère sud !


Dès le premier jour on prend les bonnes habitudes : on se pose pour la nuit près d’une plage, avec tout le confort : tables de pique-nique, barbecs, douches et chiottes (l’arbitre). C’est partout comme ça ici, en plus tout est propre et y’a toujours du papier aux toilettes, la classe !
On se pose sur la plage d’Ocean Beach et on trinque à notre premier jour de vadrouille en honorant le vin de Jacky (encore merci !)
1er.soir.jpg

Dès le deuxième jour, on trouve des compagnons pour l’apéro : on rencontre dans un National Park deux italiens germanophones, Manuel et son pote Martin ,qui nous prêtent leur équipement de snorkelling. On a passé une demi-heure dans l’eau à voir quelques poissons, plein de raies dont une énorme raie manta qu’Aurélie aurait bien voulu toucher mais il valait mieux pas… c’était excellent !
pretty.beach.and.pretty.people.jpg
On passe ensuite la soirée tous les quatre à chanter et à bien se marrer.
Le lendemain, on reprend la route et on s’arrête à Copa, Copacabaaaaana, où on tripe en faisant une chorégraphie ridicule debout sur un banc, face à la plage (vidéo à la clef)…
copa.copacabaaana.jpg
Le soir on s’arrête manger et jouer au UNO (oui, à deux c’est triste, mais on fait ce qu’on peut) près du lac Tuggerah.
tuggerah.lake.jpg
Le lendemain, je fais une petite baignade avec une mamie (point trop de surfeurs par ici…) et on se prélasse un peu sur Lakes Beach.
lakes.beach.jpg
On revoit nos germano-ritals et on se fait une bouffe sous es étoiles de la « route laitière » (voie lactée selon Manuel).
Le lendemain on se lève à 6h30 et on admire le lever du soleil sur la plage :
sunrise.jpg morning.live.jpg

On reprend la route et on s'arrête pour une balade dans un village où il y a le 'parc aux koalas'. On passe une heure à marcher la tête en l'air sans voir un seul fucking koala, la blase! Sans cette arnaque à touristes, on aurait pu passer plus de temps là ou on est allées après: Anna Bay, où se situe la plus grande dune de l'hémisphère sud et où on a trouvé rien de mieux à faire que de jouer à Fort Boyard (en plus on a eu que 4 clefs…) :
pub.jpg
anna.bay.jpg plus.grande.dune.hemisphere.sud.jpg

On roule ensuite jusqu'à Seal Rocks où on rencontre un cycliste surnommé Paris (juste parce que son nom est Hilton, et il lui ressemble tellement pas que c'est vraiment drôle). Super sympa, il nous propose de bouffer avec lui et son club de cyclistes. En attendant on part se poser sur la plage:
seal.rocks.jpg
Puis on rejoint Paris et ses amis, on boit quelques bières, on s'en met plein la panse (fallait pas nous inviter!) puis on finit la soirée en jouant de la guitare (une des cyclistes joue et chante des ballades country australiennes super belles). Le lendemain, Paris, qui préfère de loin boire et bouffer que pédaler, veut qu'on le prenne dans Froggy avec son vélo...
paris.jpg
Mais on lui dit bye bye! En route pour Forster, son eau turquoise et ses pélicans:
forster.pelicans.jpg
On passe notre temps a chercher des koalas dans les arbres, et voila ce qu'on trouve a la place...
beer.tree.jpg
VB = Victoria Bitter, une fameuse biere australienne pas trop chere donc pas tres bonne non plus...

Puis on arrive a Port Macquarie et sa promenade le long de rochers peints par les locaux et les touristes en souvenir de leur passage :
port.macquarie.jpg cuckatoos.jpg

Pique-nique et sieste à South West Rocks :
south.west.rocks.jpg

Coucher de soleil à Nambucca Head, un des plus beaux villages du New South Wales :
nambucca.head.jpg nambucca.balade.jpg

On s'éloigne un peu de la côte et ses plages pour aller à Bellingen, petit village hippie à l'atmosphère bien paisible, foyer de la culture alternative de la region, où la plupart des habitants se baladent pieds nus et sourire aux lèvres. Les magasins sont plus originaux les uns que les autres, on s'y sent vraiment bien, il fait beau, 'plus belle la vie' comme dirait Fermin, on oublie la clef sur la voiture et personne ne daigne l'ouvrir... une parodie débile nous vient en tête: « elle a les yeux bleus Bellingen, elle a les pieds nus Bellingen... »
elle.a.les.yeux.bleus.bellingen.jpg

A Coffs Harbour on commence à voir d'autres backpackers; on sympathise avec une bande de suédois et passe une bonne soirée avec eux en chansons.
party.time.coffs.harbour.jpg

En partant de Coffs Harbour, Froggy était sur la réserve et on attendait toutes confiantes que le voyant de l’essence s’allume avant de se décider à faire le plein… résultat : pas de voyant lumineux et panne sèche au bord de la quatre voies ! pas tant la lose que ça car, le cul bordé de noodles (notre repas presque quotidien), on était à 200m d’une station service ! On a donc vite repris la route sans oublier d’aller admirer la plus grosse banane de l’hémisphère sud, bien décevante… :
plus.grosse.banane.hemisphere.sud.jpg

Plus tard on se baladait dans une ville sans grand intérêt (Grafton) et Lilly disait qu’on faisait pas assez de trucs funs et fous. Alors, comme j’avais chaud, je lui ai prouvé le contraire en enlevant mon haut et en marchant les seins à l’air en pleine rue (pratiquement personne pour me voir mais ça nous a bien fait rire quand même !) ah non, désolée pas de photos !

Le 28, on arrive à Byron Bay, paradis des surfeurs et des musicos et également endroit le plus à l’est de l’Australie
byron.bay.jpg extreme.est.australie.jpg
J’aurais voulu y rester plus longtemps mais le lendemain on devait être 200 bornes plus loin, dans l’état du Queensland sur la Gold Coast (un peu la Côte d’Azur bling bling australienne), pour le Virgin Festival (pour lequel je le rappelle on avait eu des entrées gratos après avoir distribué 3 flyers et collé 2 posters)

Aurélie : Le Virgin Festival
Toutes excitées d’y aller (surtout moi pour les Killers en tête d’affiche), on enfourche Froggy et roulez jeunesse ! Une fois sur les lieux, Froggy se met à fumer, à puer grave et à faire un drôle de bruit… le voyant de l’huile s’allume 1km avant l’arrivée au parking du festival, les boules… on se gare illico presto et je radote au moins dix fois « heureusement qu’elle nous a pas fait ça en plein milieu de la route ! » (on avait fait 200kms). On arrive une heure à la bourre, mais comme il y a un décalage horaire entre l’état du New South Wales et celui du Queensland, on est finalement arrivées pile à l’heure ! On avait un pass VIP (et oui on a la classe ou on l’a pas), on pouvait accéder au salon Virgin pour se faire coiffer et maquiller, avoir des boissons gratos, des médiators de guitare, et surtout on pouvait rencontrer le fameux, le grand Vanilla Ice, qui chante la chanson culte « Ice, Ice Baby » (à vos souvenirs…). Mais bon on allait pas passer la journée au carré vip, on était venues voir des concerts.
Premier concert, Duffy : grosse déception, voix super crispante, aigus qui partent dans les ultra-sons… peut-être que les dauphins ont apprécié, mais pas nous…
duffy.jpg
Ensuite on va voir The Dø, Razorlight, Kaiser Chiefs,Madness (our house, in the middle of our street, our house!)… énorme!
madness.jpg razorlight.jpg
(Spéciale dédicace à Marie !)

C’était l’horreur car les deux groupes principaux passaient en même temps, je me rongeais les ongles car je savais pas qui aller voir entre « Snow Patrol » et « The Killers » (on se croyait dans le choix de Sophie). En fait on a réussi à voir les deux à cause du retard de messieurs les Killers … On dansait comme des grosses groupies dans une ambiance de folie !
snowpatrol.jpg killers.jpg
Il a fait un temps de malade toute la journée, et au moment des Killers, il s’est mis à pleuvoir… ça faisait atmosphère mystique, on dansait sous la pluie avec nos gros ponchos.
killers2.jpg

En rentrant au parking, on était « enchantées » de devoir demander aux gens de l’huile afin de rouler jusqu’à une plage pour y dormir, et pas dans le parking sous-terrain de la gare. On a réussi à en trouver, mais en chemin, Froggy s’est remise à fumer et le voyant s’est rallumé, on a dû s’arrêter sur le bas-côté et passer la nuit là…

Froggy.et.ses.froggettes.jpg

A suivre…

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir, et si vous voulez en voir plus, allez visiter la galerie 'Road Trippin' en Mars'

samedi, 18 avril 2009

Attention Départ

top.deliiiire.jpgAurélie: On vous avait dit qu’on partait en vadrouille le lundi matin, mais au final on est parties le mercredi midi. Tout d’abord j’ai eu le résultat de mes mutations, et j’ai eu l’académie de Nice ! (l’académie, pas la ville, c’est pas pareil…je sais pas encore où exactement) J’ai donc échappé à Amiens…Adieu les bouseux et bonjour les bling-bling ! On a donc fêté ça avec JP le soir même, j’étais folle ! Et on a ensuite modifié nos billets d’avion, notre date de retour se cache dans cet article, saurez-vous la retrouver ? (on ne sait plus quoi inventer pour que vous lisiez tout…) Voilà pourquoi on est parties si tard, rien à voir avec nos problèmes d’organisation, mauvaises langues !
On a aussi fait plein de choses pendant cette semaine, on a amené JP à la plage de Shark Bay, (shark ça veut dire requin…oui oui), il n’était pas allé à la plage depuis deux ans ! On est aussi allés à Luna Park, un vieux parc d’attractions en face de l’Opéra au bord de l’eau. JP a eu l’estomac à l’envers après un manège et a préféré prendre des photos, nous on s’est éclatées, même dans les montagnes russes qui ne font pas peur parce qu’elles vont vite mais plus car les ceintures sont arrachées, que le bois craque, et qu’elles ont au moins 50 ans. Laure a même réussi à produire des ultrasons tellement elle criait ! Mais on a pas vu de dauphins pour autant ! En tout cas c’était très chouette, on avait une superbe vue sur le port et Circular Quay !
on.a.faim.jpgEt la dernière semaine, c’était aussi le moment des au revoirs, certains font moins mal que d’autres (dboosh par exemple…). On a fait plusieurs soirées de départ, dont une déguisée à la maison, thème « le détail qui tue » ! Pour notre soirée officielle de départ, on s’est fait un pique-nique sur Bronte Beach, puis on a enflammé une dernière fois la piste du Robin Hood où j’ai même fait une démonstration de danses aborigènes… On rentre en France le 5 août.
Et après moults faux départs, on est montées avec JP en haut de la Sydney tower pour dire au revoir à notre ville d’adoption (j’avoue c’est un peu cul-cul…), et puis on est parties…

Voir galerie "Attention Départ"

Les Envahisseurs

Aurélie:
PLAUDREN DANS LA PLACE !
aquarium.sydney.jpgLe 16 février, les Bretons ont débarqué en Australie. (C’est marrant ca pourrait être le titre d’un Astérix…) On dormait tous dans la maison à Randwick. Je travaillais la première semaine alors je n’étais pas avec eux l’après-midi, ils en ont profité pour visiter les endroits que j’avais vus et revus, spéciale dédicace a Circular Quay d’ailleurs (où se situe aussi l’opéra), et mon père y serait, je cite « bien resté toute la journée. » On est allés a l’aquarium réputé nationalement, on peut même marcher sous le bassin des requins et autres raies géantes… Franchement ça a presque l’air gentil un requin, presque. Au même endroit, à Darling Harbour (traduction « Port Chéri »…), on a regardé un documentaire en 3D sur les animaux marins, j’ai fait la traduction simultanée, je compte maintenant remplacer Nelson Montfort… Je transportais la smala dans Froggy, et comme il n’y a qu’un lit a l’arrière, ils faisaient toujours le voyage allongés les rideaux fermés car pas très légal tout ca. On est des rebelles nous.
Ils ont visité Sydney et tous ses recoins, Circular Quay, Darling Harbour, Circular Quay, Centennial Park, Royal Botanic Gardens, Circular Quay, le vieux quartier des Rocks, les plages et encore Circular Quay… On est aussi allés voir un match de rugby dans le Football Stadium, les Highlanders contre les Waratahs (de Sydney). La moitié des Australiens présents dans le stade ne regardaient même pas le match et se levaient pour aller commander bières et Fish and Chips… Les Waratahs ont gagné, vous pouvez voir dans la galerie que ma sœur était à fond !
La rencontre avec JP (on vous a déjà parlé de JP ?) se fit naturellement autour d’un barbecue de kangourou. C’était rigolo d’avoir nos familles respectives ici. Pour leur dernière semaine et aussi l’anniversaire de mon papa, on est allés à Cairns dans le nord afin de profiter de la Grande Barriere de Corail. Et là-bas, la phrase que j’ai le plus entendue a été incontestablement « roh lala il fait chaud… » (35 degrés en moyenne). C’est un coin connu pour les sports nautiques alors on s’est essayées au jet-ski et parachute ascensionnel.
les.daltons.preparent.un.sale.coup.jpgMais le jour ou l’on devait aller faire une mini-croisière tous les 4 et de la plongée ma sœur et moi, grosse tempête et alerte météo ! Un cyclone nommé Hamish qui est passé catégorie 5 comme Katrina aux USA, nous a gâché un bout de la semaine. On a roulé pour échapper aux inondations qui nous auraient empêchés de prendre l’avion qui nous ramenait a Sydney la veille du grand départ de la famille Tartignolle, (ça sonne bien je trouve)… Bref on a pu rentrer à temps pour un dernier barbec chez JP. Et la famille s’en est allée en se réjouissant des 24 heures d’avion qui les attendaient…
Ah j’oubliais, au final on a quand même fait la croisière trois jours plus tard (le jour de l’anniversaire de mon père…la classe), on a vu un bout de la Grande Barrière de Corail, surtout moi et la frangine car on a fait du « snorkeling » (plongée avec masque et tuba), et du « scuba diving » (plongée sous-marine avec bouteille)…une bien chouette expérience… Et avec la complicité du commandant de bord, tout le bateau a chanté « Happy Birthday » à mon père, qui a remercié tout le monde in a perfect English !

Voir galerie "Plaudren dans la place"

Laure:
LAVERNOSE-LACLASSE DANS LA PLACE!
mum.chez.jp.jpgMa maman est venue me voir pendant deux semaines en février, et on a logé toutes les deux chez JP. Comme je m’y attendais, ils se sont entendus à merveille, on aurait presque pu les marier mais jp a fait son timide! (je plaisante)
Deux semaines bien remplies où on a fêté mon anniversaire, visité la ville de fond en comble (je bossais encore mais passais les matinées et soirées avec ma mère) : centre-ville, parcs, plages, baies, zoo, aquarium, Blue Mountains… on a passé la plupart de nos soirées dans la maison bleue de jp et fait un peu de shopping dans son quartier où il y a le plus grand centre commercial de l’hémisphère sud, rebaptisé « le Temple » (de la consommation) par jp (avis aux fidèles d'Ikea et Carrefour, c’est pareil mais en beaucoup plus grand..un vrai bonheur…). Mais bon nous on achetait pas grand chose à part de quoi se faire de bonnes bouffes à la maison ! (et quand même un appareil photo et une paire de draps parce que boudu con ici c’est pas cher hé !).
Pour le dernier weekend on s’est fait une petite virée vers le Sud avec Froggy (sur les traces d’Aurélie et Fermin). Campagne, plages, montagnes avec leurs côtes que Froggy grimpait à 10km/h en crachant ses poumons, les kangourous pas très sauvages qui gambadaient tout près de nous à Pebbly beach, et puis nos délires (comme utiliser une poche poubelle en guise d'imper… voir photo).
Au retour à Sydney, je l’ai amenée (c’était une surprise) voir un excellent orchestre de jazz à l’Opera House de Sydney, le Mingus Big Band : grandiose ! Et par la même occasion on a pu visiter l'intérieur de l'Opéra dont l'architecture est assez exceptionnelle.
On a aussi fait quelques repas avec la famille d’Aurelie, barbecs chez jp et piquenique à Watsons bay en entassant tout le monde à l’arrière du van ! (comment fait-on rentrer 4 bretons et 2 toulousaines dans une voiture?)
Michèle est repartie à contrecoeur, mais elle compte bien revenir un jour ! En tout cas on a bien profité l’une de l’autre.

Voir galerie "Lavernose-Laclasse dans la place"

TUS DANS LA PLACE!
wallaby.jpgMa pote Elodie a profité de ses avantages d’employée Air France pour venir passer 2 semaines en Australie (elle a voyagé dans le cockpit, la classe !), dont une semaine avec moi à Sydney.
Elle aussi a trouvé que Jp était sans intérêt et ne supportait pas de rester chez lui ;) Elle a vraiment adoré Sydney (je sais pas ce qu'elle a préféré: les surfeurs ou les koalas?), et en plus on a bien pu faire la fête vu qu’elle était là pour une des plus grosses teufs de Sydney : la gay pride de Mardi gras ! (voir photos) C’était génial de l’avoir ici, j’aurais bien aimé qu’elle reste plus longtemps…

Voir galerie "Tus dans la place"

Birthday in Oz

happy.birthday.jpgLaure: Vu que je fête pas souvent mon anniversaire en été, j’en ai profité pour faire deux fois la fête!
Le 20 Février (jour J), pour commencer la journée en beauté, je suis allée à la plage de Bondi avec ma mère. Le soir, on a fait du kangourou au barbie (=barbecue) sur la terrasse de jp (pour changer un peu !). Aurélie et sa famille étaient de la partie, j’ai donc eu crevettes et mayo fait maison (merci Marie-Thérèse !) et un excellent far d’anniversaire préparé par Aurélie (même qu’elle l’a réussi ! je sais pas quand elle va m’avouer que c’est sa mère qui l’a fait !). Aurélie m’avait préparé une chanson sur l’air de « je suis de celles » de Bénabar, et elle m’a prise à part pour me la chanter une première fois (heureusement vu que j’ai pas pu m’empêcher de verser ma larme tellement c’était drôle et touchant), puis elle l’a rechantée devant tout le monde et a même réussi à filer les larmes aux yeux à ma mère ! (quelle lèche-cul cette aurélie !). On a fini la soirée en musique bien sûr !
Le lendemain on est passé aux choses sérieuses : grosse soirée chez Denis pour fêter nos anniversaires et ceux de deux potes, Johannes et Mathias. Denis s’est déchiré pour la cuisine (big up en particulier pour les tartes tatins qui ont fait dire à ma mère (alcool aidant) qu’elle aimerait bien avoir Denis comme gendre ! Fallait pas l’inviter…)
On a eu un super panier-cadeau avec entre autres chocolats, vache qui rit, capotes et autres cafards en plastiques; on s’est soulé à la soupe au champagne et fini la soirée au Bondi Hotel (grand pub en bord de mer). A la fin on était 4 survivants sur la plage dont un qui a fait un bain de minuit (moi j’avais pas trop envie d’aller défier les requins, je suis restée sur le bord) pour finir couchés au lever du soleil. Mémorable !

voir galerie "Happy Birthday to Me"

dimanche, 15 mars 2009

It's the end of an era!

(La fin d'une ère)

sydney.sunset.jpgLa vie à Sydney est terminée pour nous deux cette année ! On a toutes les deux démissionné de nos boulots (Laure a eu une bouteille de vin en remerciement et moi des chocolats…ils nous connaissent bien dis donc… ), je ne reverrai donc plus Russell Crowe tous les jours au boulot, son fils va à l’école où je bossais ! Bref, on a rendu l’appart, et passé quelques jours chez JP en pélerinage avant le départ. On devait partir le samedi matin, et au final on décolle demain (lundi) midi! On respecte notre programme (qui a dit qu’on n’était pas organisées !!), 6 mois de dur labeur à Sydney pour récolter des dollars et 4 mois de vadrouille sur la côte Est et on l’espère le centre (désert) de l’Australie. Froggy brille de mille feux, on s’est fait de super compils, on est prêtes ! Souhaitez-nous bonne chance, priez pour que les crocodiles, requins, serpents et autres amis de la nature nous épargnent… Cela dit ne dramatisons pas, on a autant de risques de se faire bouffer par un croco que de trouver un australien sobre à 20h un vendredi…

Ce n’est plus la peine de nous écrire à notre ancienne adresse (en même temps on n’a pas croulé sous les lettres…), on se connectera environ une fois par semaine pour donner des nouvelles, le blog ne sera donc pas plus souvent remis à jour que d’habitude…N’ayons pas peur des mots, vos mails à vous ne sont pas très réguliers non plus!

Vous pouvez nous texter ou appeler sur nos portables, (pour un anniversaire peut-être par exemple…, ou sans raison),
Laure 0061 434 868 918,
Aurélie 0061 434 445 828.
On va vouloir économiser les batteries, donc si une ne répond pas, appelez l’autre !

Quant à notre date de retour, elle vous sera communiquée ultérieurement, nous l’ignorons nous-mêmes, étant donné qu’elle sera différente de celle annoncée antérieurement à notre arrivée en terre australienne. Merci de votre compréhension.
Dans le prochain bulletin, le récit des vacances avec la famille Tartignolle et la mère Michèle, ainsi que de nombreuses anecdotes et photos.
Alors à bientôt !

La Foire de Janvier

Aurélie:
Janvier est le mois où il fait le plus chaud en Australie, je me suis dit qu’il était temps de me débarrasser de ma tignasse ! Il s’avère que Solenne est douée en la matière (même après quelques ricards, je confirme), et c’est la cuisine de JP (où d’autre ?) qui a servi de salon de coiffure. Pas très rassurée tout au long de la coupe à cause des sales blagues de JP, Kévin et Yannick, j’ai un peu fait ma râleuse à la fin (eh oui ça peut m’arriver à moi aussi …) car je trouvais que c’était vachement court. Mais c’est une chouette coupe et elle m’a enlevé tellement de cheveux que j’ai dû perdre 2 kilos !
coupe3.jpg
J’ai vu que les Killers passaient au Virgin Festival, je suis donc direct allée sur le site officiel et on pouvait avoir des places gratos en faisant la promo, il fallait distribuer des flyers et coller des posters ! On s’est donc exécutées, la moitié du temps sous la pluie, et en recyclant pas mal de flyers… On va donc au V Festival le 29 mars sur la Gold Coast près de Brisbane !
snow.patrol.jpg
Laure:
Pendant tout le mois de Janvier a eu lieu le Sydney Summer Festival, avec concerts et évènements un peu partout dans la ville. Le premier jour du festival, tout est gratuit, c’est génial sauf que du coup, tout le monde y va ! résultat : autant de monde qu’à la feria de Bayonne, et impossible de se déplacer en groupe sans se perdre, tous nos potes étaient là mais on a passé plus de temps à se chercher dans la foule qu’à vraiment regarder des concerts ! On a quand même vu Java (groupe français de rappeurs accordéonistes pour ceux qui connaissent pas) en petit comité, du coup c’était excellent, ils ont même invité le public à monter sur scène. Il fallait pas le dire deux fois à Aurélie et Denis qui ont été le premier couple de valseurs sur scène. A la fin y’avait presque plus de monde sur scène que devant, un beau bordel !
Java.jpg Dans le cadre du festival, des pianos ont été installés un peu partout dans les rues de la ville avec sur chacun l’inscription « play me, I’m yours » (= jouez, je suis à vous). Bien sympa comme concept !

flag.jpgPuis, le 26 Janvier, on a célébré l’Australia Day (fête nationale) sous la pluie mais dans la joie et la bonne humeur, comme toujours ! concerts un peu partout dans les rues toute la journée, le dernier était sur une scène flottante sur la baie, énorme ! malgré la pluie, une dizaine de personnes se sont mises en maillot pour plonger juste devant la scène ! (évidemment les flics sont venus en grand renfort : ils étaient à peu près 10 par plongeur, ils ont vraiment que ça à foutre…)
Australiadayprotest.jpgLe saviez-vous ? La fête nationale commémore l’arrivée de la première flotte britannique en 1788 et la proclamation de la souveraineté des british dans l’est… pas très glorieux pour les aussies et une offence pour les Aborigènes dont certains protestent en rebaptisant ce jour l’Invasion Day. Des propositions ont été faites pour changer la date mais encore cette année, le Premier Ministre a refusé tout changement...



lillyguitar.jpgAutre grand événement : Aurélie s’est mise sérieusement à la guitare ! avec l’aide de ses deux profs préférés, Kévin et moi-même, elle a déjà appris à jouer 5 ou 6 chansons et comme elle a fait preuve de beaucoup de patience (incroyable, je sais !) et de persévérance, y’a eu beaucoup de progrès en peu de temps ! moi je suis beaucoup moins patiente quand il s’agit de l’écouter jouer (jouer c’est un bien grand mot !) toujours les mêmes trucs en boucle…(je comprends maintenant ce qu’enduraient mes parents quand j’apprenais la flûte !) mais j’ai confiance, la torture sera bientôt terminée !


Voir galerie "La foire de Janvier" (attention il y a plusieurs pages d'images, cliquez sur "images suivantes")

samedi, 14 mars 2009

Les Dessous de Palm Beach

SP_A0894.jpgOn a fait notre première épopée avec Froggy tout début février. On est parties le samedi matin (enfin midi quoi…) direction Palm Beach au nord de Sydney. Petit rappel plus on monte plus il fait chaud, c’est l’inverse de chez nous, tout comme l’eau qui s’écoule dans l’évier, ici elle tourne dans le sens inverse des aiguilles d’une montre…Bref je m’égare, après avoir traversé le fameux Harbour bridge, nous voilà en route pour les belles plages et la mer d’un bleu vif. On s’arrête à Careel Bay, coin super chic, pénètre quelques propriétés privées pour admirer la vue, en imaginant que c’est chez nous… Non sans se perdre une bonne dizaine de fois (on ne révèlera pas le nom de la co-pilote…), on arrive sur la grande et célèbre plage de Palm Beach. (non ce n’est pas ici qu’a été tourné « Les dessous de Palm Beach », mais « Home and Away », feuilleton cul-cul australien) On hésite à aller se baigner, et là, un hélicoptère, deux jet skis, et trois Mitch Buchanon (sauveteurs en mer quoi) d’environ 70 ans chacun s’agitant sérieusement, attirent notre attention. En effet, la sirène retentit, il y a un requin !! On a scruté la mer au moins une heure, sans rien voir… trop déçues… Ensuite on est allées dans un resto mexicain en terrasse à Avalon (ça ressemble à un nom de médicament je trouve), petite ville morte où l’on s’est fait 3 potes (à eux 3 ils avaient notre âge…) avec qui on a joué de la guitare et chanté. Et comme à minuit il n’y a plus personne ni d’endroits ouverts à Avalon (ouh ouh), on a élu domicile à Paradise Beach pour la nuit. Le nom est un peu ambitieux, c’est joli mais ça casse pas des briques non plus… On a repris la route et avons fait une petite rando dans un parc national qui débouche sur plusieurs plages. Les sentiers étaient rudes par endroits, on s’est rendu compte qu’on aurait pu jouer dans « Extrême limite » (remember ?) On y a croisé des kangourous et nagé dans une eau à 27° (je dis ça au pif). Seulement les parcs nationaux ça a des horaires d’ouverture et surtout de fermeture, il fermait au coucher du soleil, comme beaucoup de parcs ici. Comme d’hab on se disait qu’on était large…mais là-bas le soleil descend plus vite que Laure et moi enfournons un paquet de Tim-Tam au chocolat, et en plus pour retrouver Froggy ça montait drôlement, on a accéléré le pas, et Laure a dû se la jouer GI Jo sur la route pour qu’on quitte le parc à temps !! Mission réussie, aucune victime, kangourous et vieux ont été épargnés avec succès ! On a dormi chez nous, et pas dans le bush.

Voir galerie photos "Weekend à Palm Beach"

La minute culture :
Kangourou signifie « I don’t know » en langue aborigène. Quand les blancs ont demandé à une tribu ce qu’étaient ces animaux, les aborigènes qui ne comprenaient pas répondaient « Kangourou, kangourou ! ». Les blancs pensaient que c’était le nom de ces animaux, alors qu’ils tentaient de leur dire qu’ils ne comprenaient pas ce qu’ils leur demandaient… Billabong vient de « billa » = rivière et « bong » = mort. C’est un petit lac ou méandre mort, qui se forme généralement quand le cours d'une rivière change.

vendredi, 6 mars 2009

Bonne Année et Joyeuses Pâques!

year.jpgLaure:
Bonne Année!
(Bon, deux mois de retard c'est rien, on a vu pire!...)
Le 28 Décembre, Jessica (ma petite blonde toulouso-milanaise) est arrivée, et elle était donc là pour fêter le Nouvel An avec nous. Toujours bien organisées, il faisait déjà nuit quand on est parties de la maison pour rejoindre nos potes à Watsons Bay, dans un parc avec vue sur la baie de Sydney. Il y avait plein de monde donc on a fait des rencontres sympa (évidemment y’avait des français juste à côté de nous, y’en a partout ici! il en reste chez vous ?!) et on a chanté, bu et mangé en attendant le fameux feu d’artifice tiré au-dessus du harbour bridge. Là, (séquence émotion), notre petit groupe s’est uni bras dessus-bras dessous ; on était émerveillés comme des gosses tellement c’était beau et impressionnant! Et j’exagère qu’à peine parce que c’était pas les deux-trois pétards de la fête au village, c’était vraiment magnifique et ça a duré un bon quart d’heure (on a quand même trouvé ça trop court !) Coût de l’opération : 3,5 millions de dollars (presque 2 millions d’euros) !!! tout compte fait, un quart d’heure c’est largement suffisant… On a bien sûr fait péter le mousseux (un pauvre vin blanc pétillant à 2 dollars… on peut pas tout avoir!). On est ensuite allés à Bondi Beach où on a continué à faire la fête et zouké zouké avec DJ Bourdon (ou DJ Ridou, je sais plus) ; jusqu’au lever du soleil sur l’Océan… pas trop mal pour commencer l’année, je trouve! En rentrant se coucher à 8h du mat’, on croisait des gens qui partaient faire leur jogging…un 1er janvier?! Get a life !!! (=achetez-vous une vie)
voir galerie photos "Happy New Year"

blue.mountains4.jpgVacances avec Jess
On a profité de la venue de Jessica pour visiter un peu plus Sydney. Dans la galerie photos "Sydney avec Jess" vous verrez nos balades dans la ville avec buildings, arbres et quelques bestioles; notre balade sur les plages et corniches entre Coogee et Bondi; et un aperçu des Blue Mountains (situées à 50km à l'ouest de la ville) où on a passé une journée sympa mais un peu envahie par les touristes qui partaient en rando en jupette, sac à main et talons hauts!!! (vraiment désolée qu'il n'y ait pas de photo de ça!). Pour la petite histoire, les Blue Mountains sont ainsi nommées à cause du halot bleu produit par les forêts d'eucalyptus qui les recouvrent. Ce ne sont pas de très hautes montagnes (point culminant 1200m) mais elles ont des gorges de presque 800m de profondeur assez impressionnantes. C'est surtout génial de pouvoir trouver un décor pareil à deux pas d'une si grande ville!

pauvres.petites.jpgByron Bay:
Jess et moi sommes parties 4 jours à Byron Bay (village à 800km au nord de sydney, un paradis pour les surfeurs) avant que Jess ne rentre en France. Il faisait bien chaud, océan à parfaite température, sable fin et eau turquoise, alors à part se balader un peu en ville et se prélasser sur la plage on n'a pas fait grand chose! L'atmosphère est tellement paisible, les gens relax, y'a des petites boutiques, restos et bars un peu partout, et plein de hippies musicos qui jouent dans les rues et sur la plage à toute heure. Il y a même un minibus tout coloré (voir photos) qui emmène les touristes à Nimbin, petit village resté totalement hippie où les habitants vendent de l'herbe aux touristes à tous les coins de rues (on n'y est pas allé, mais lilly et moi irons sûrement y faire un tour, c'est à voir!). La nuit on dormait sous un ciel tapissé d'étoiles (vraiment maaaagnifique, je luttais pour pas m'endormir et m'en mettre plein les yeux). On a rencontré deux vénézuéliens et un suisse vraiment sympa (par contre on est rentrées bredouilles de notre chasse aux kangourous...). Le dernier soir on s'est posées près de la plage avec un groupe de jeunes australiens en vacances qui jouaient de la guitare et chantaient, ils étaient une vingtaine et presque tous jouaient et chantaient vraiment bien (la star ac australienne ça doit envoyer du lourd!). C'était vraiment la deconnexion totale (surtout pour jess) et le retour à Sydney pour moi et à Milan pour elle (sous 20cm de neige!) fut rude!
Enfin, j'y retourne très très bientôt avec Lilly, wouhouuuuuuh!!! Départ pour la grande vadrouille prévu le 14 Mars, si tout se passe bien...
voir galerie photos "Byron avec Jess"

lundi, 9 février 2009

Un van nommé Froggy

CIMG7056.jpgLilly:
On a acheté un van à des amis couchsurfers de JP, « Froggy » ! On l’appelle comme ça parce qu’il est vert et c’est une française qui l’a converti en van habitable. Il date de 1984 et il y avait plein de réparations à faire. Bref 2 jours au garage et 600 dollars plus tard, on a notre van ! Trop la classe, on frime les fenêtres ouvertes la musique à fond comme des grosses beaufs. Et le weekend dernier, comme Laure a repris le boulot et pas moi, avec Fermin mon collègue, on a décidé de partir une semaine vers Melbourne. On était super contents d’aller dans le sud (où il fait plus froid que dans le nord, c’est l’inverse de chez nous), et après 50 kms, juste après Sydney quoi, le moteur s’éteint tout seul en plein carrefour… les boules ! Fermin descend chercher un garagiste, moi je reste en plein milieu de la route, impossible de redémarrer ! Heureusement on était dans une zone industrielle, et il y avait un garage à côté. Le garagiste a passé plus d’1/2h dessus, en vain… Trop sympa le mec, il y a passé du temps, a cassé ses lunettes, s’est pris 1L de fuel sur la tête et ne m’a rien fait payer ! Au final, on a appelé une dépanneuse qui nous a ramenés à Sydney, la lose ! J’étais dégoutée, diffcile de trouver un truc positif là-dedans… Fermin et le dépanneur se foutaient de moi, en disant « c’est pas surprenant, une femme au volant…bla bla bla » , génial ! Apparemment c’est la faute du 1er garagiste qui a mal réparé un truc.
CIMG7126.jpgIl fallait bien sûr attendre le lundi matin pour le faire réparer, j’ai dû me mettre à pleurer pour qu’il accepte de le faire rapidos. (les larmes sont venues vite, il était INfect ! ) Bref nous voilà repartis en vadrouille Fermin et moi, 2nd au revoir déchirant avec Laure et tout et tout. Petite anecdote, on a croisé le dépanneur à l’endroit même où l’on était tombé en panne… ironie du sort, humm. On a vu de très belles plages de sable blanc (le plus blanc du monde à une époque selon les locaux), où l’on cuisinait tous les soirs les pieds quasi dans l’eau. Petit rituel Ferminien, pâtes et ricard tous les soirs, il a fallu que je m’y fasse. (et je m’y suis faite !) On a rencontré des australiens folkloriques (comme Warren, voir photos), dormi dans des endroits sauvages sans peur aucune des araignées mortelles ou cafards répugnants, et on s’est même levé à 6h du mat pour admirer un lever de soleil, je vous laisse deviner de qui était l’idée… Le van, qui fait un gros bruit de bateau, fonctionnait bien, même si je remarquais depuis le départ de Sydney une tâche d’huile quand on quittait un endroit.. par prudence (au bout de 600 kms et 5 jours de fuite d’huile…) je me décide à m’arrêter dans un garage à Eden (j’ai pas trouvé le jardin oh oh oh), les trois mécanos sont formels, il faut passer la nuit là et le réparer le lendemain…la poisse…Encore une fois et on le revend ! Loin d’être le paradis cet Eden (je devrais être écrivain…), on pensait être tranquilles sur le parking de la plage et comme par hasard, la lune ou j’sais pas quoi avait fait en sorte que ce soit LA meilleure nuit pour pêcher la crevette !! ouh ouh! Une douzaine de voitures ont débarquées, les pêcheurs super sympas nous ont tout expliqué sur la crevette, les beignets aux crevettes… on se serait crus dans Forrest Gump ! Il ne manquait plus que Lieutenant Dan !
Sur le chemin du retour, on a vu des iguanes et surtout des kangourous, pas sauvages mais possiblement agressifs, un conseil, ne leur touchez pas la tête… On s’arrêtait souvent se baigner ,40° oblige, dont celle aux Chutes de Mumbulla Creek, réserve aborigène, où j’ai glissé sur un toboggan naturel, après 10 minutes de stress intense et les encouragements suivis des applaudissements des gens présents (voir photo)…
Bref Froggy a bien fonctionné jusqu’à Sydney (en même temps deux pannes, ça suffit…), on y a passé de bons moments à s’y abriter des violents orages du soir, entre soirées cartes et sessions guitare pour moi….
Dans le prochain épisode, Laure raconte son périple à Byron Bay avec Jessica…

mercredi, 14 janvier 2009

Il est né le divin enfant

voir.ci.dessous.jpgLilly: On a fêté Noël au soleil cette année…
Déjà, je voulais absolument aller à la messe le 24 décembre à 18h, pour que ça fasse vraiment Noël, parce qu’avec 30° et des barbecues partout, on s’y croyait pas vraiment… j’avais même réussi à engraigner Laure, comme ça, hop, après la messe on se prépare et on va chez Magali, là où l’on fêtait Noël. Mais bon à 19h, on courait encore dans les magasins pour trouver un cadeau à JP et Denis et acheter le repas du 25 à midi, et les magasins fermaient sous notre passage. Pas trop surprenant car on fait « tout au dernier moment », mais là on a fait fort… Résultat j’ai loupé la messe ! Soirée dans un appart donc, entre français, italiens, allemands, et australiens. On connaissait un quart des gens là-bas, était les plus jeunes, on a mis l’ambiance en enflammant le dance floor ! On est rentrées dormir chez JP pas trop tard, en disant « Merry Christmas » à tous les gens qu ‘on croisait dans la rue… quel bel esprit de Noël !
Le lendemain, après avoir « skypé » nos familles respectives, on a fait un repas de Noël avec saumon, foie gras et tout sur la terrasse de Jp, avec Denis-la-malice, Solenne et Kévin, des potes à nous de Montpellier. On a chanté pas mal, regardé les avions qui écrivent des trucs dans le ciel, genre « Jesus », ou « call mum »…
Puis on est allés à la fameuse Bondi Beach se baigner, parce que c’est quand même la classe de se baigner un 25 décembre…surtout que pour moi c’était ma 1ère baignade australienne…il était temps !
Tout le monde portait des chapeaux de Père Noël, énorme ! On a même enlevé nos maillots vite fait une fois dans l’eau (vous saurez tout…), ça doit être la tradition…
On a vu le coucher de soleil, magnifique, et puis on est repartis chez Jp dans la voiture de Solenne et Kévin, qu’ils avaient décorée de sapin et guirlandes (cf photos).
Re-bouffe de fête chez Jp, on a même fait un jeu (Time’s up, pour ceux qui connaissent, un jeu de devinettes), et on a fini à 4h du mat… Kévin et moi étions allés chercher un gâteau, on y a mis une bougie et on a tous chanté « Happy Birthday to you Jesus », un grand moment d’émotion !
Laure et moi nous sommes offert les cadeaux le 27 au matin, au pied de notre sapin… Faut dire qu’on s’est arrachées pour la déco, j’ai topé la moitié des décorations dans mon centre Dboosh, et Laure a emprunté sapin et guirlandes du sien. On a tout fait pour se croire à Noël… En tout cas, un bon souvenir ce Noël chez les Australopithèques (oh oh oh)

at-JP_DSC0152.jpgLaure :On a même fêté Noël plus d’une fois : les Christmas parties de nos boulots respectifs et celle d’Animal Logics (la boîte d’effets spéciaux où travaillent Denis et d’autres potes). C’était une soirée déguisée thème années 70, champagne et petits fours à volonté, on en a bien profité ! (cf photos)

Pendant les vacances on a eu le temps de visiter un peu plus la ville, vous pouvez donc admirer les paysages de Watson’s Bay : vues sur les falaises et l’Océan d’un côté (certains vont encore dire que ça ressemble à la Bretagne !) et sur les buildings de la City de l’autre (et qu’on me dise pas que ça ressemble à Plaudren ou à Damgan !).
Dans la même galerie vous verrez quelques photos de Centennial Park qui est à deux pas de chez nous (et qu’on a mis 3 mois à aller voir…).

Sinon j’annonce la meilleure nouvelle de l’année (pour moi) : je suis tatie pour la première fois depuis le 11 Janvier, d’un petit Marin… Steff et Natacha, toutes nos félicitations!!!

Nouvelles galeries: "Merry Christmas" et "Watsons Bay et Centennial Park"

lundi, 22 décembre 2008

Somewhere over the aussie rainbow

rock.stars.jpgLilly:
Oui, on sait, on met du temps à mettre a jour notre blog, et on est toujours aussi désolées…
Du coup on a plein de choses à raconter! Il y a un mois, je suis allée en weekend de formation dans un centre de vacances à Wollongong organisé par mon boulot. On était 4 de mon centre à y aller, Fermin mon assistant, Charlie, Aleshea et moi. On était trop contents d’y aller, on pensait qu’il y aurait eu plein de jeunes comme nous et qu’on allait faire la fête…eh ben non! Déjà on devait être 150 et on était 70, et on était de loin les plus jeunes…La moyenne d’âge était bien élevée, et pour des gens qui bossent en centre de loisirs avec des enfants, ça faisait un peu peur, pas très dynamiques, ni fun, certains avaient carrément du mal à se déplacer…(rrrgg je suis méchante…) bref, on a dechanté! On devait suivre des ateliers et tester des jeux…ouh ouh! Alors que d’autres se sont tapés “la Protection de l’Enfance”, ou “Comment leur faire dire oui”… Booooriiiing ! On a joué aux boules (oui papa j’ai gagné !), peint des pierres comme les aborigènes, le seul atelier intellectuel du week-end, et fait des danses indiennes (je me débrouillais bien jusqu’au limbo… et là, ma souplesse légendaire m’a fait lamentablement m’écrouler!). On a aussi fabriqué de la déco pour la soirée déguisée du soir même, thème “Mariage de mauvais goût”, en gros on a tous sortis les déguisements des années 80! Mes deux collègues masculins, Fermin et Charlie portaient des robes fleuries, Aleshea et moi étions plutôt flashy, un peu genre les jumelles Suzie et Suzon dans Premiers Baisers…(remember?) Après on a tous fait un karaoké, on a chanté “Dancing Queen” (les australiens sont fans d’ABBA) et “La Macarena”, et ça c’est plus dur à chanter qu’à danser ! Allez voir les photos de la soirée !!
Et après une nuit courte, on a eu un séminaire sur la méditation, et mon collègue Charlie s’est endormi et s’est mis a ronfler, j’ai dû le réveiller car l’intervenante m’a fait un signe, la honte pour le staff de mon centre !

On s’est remis à notre sport préféré, le karaoké !!! Une fois dans notre pub local, le “Robin Hood”, où il y a carrément une scène et des spotlights… On a chanté « Not an addict », chanson qu’on fait souvent car Laure la joue a la guitare et moi je fais la voix haute. Le “public” était en transe (non, y avait pas que des pilliers de bar…) et le mec du karaoké nous a carrément demandé si on l’avait preparée…, et nous: ”ben non…”. On l’avait pas “préparée” la chanson, c’est juste qu’on la chante souvent...
Bref, l’autre fois c’était pour la soirée de départ de notre pote australien Warwick, qui vit à Londres, on est allés à Karaoke World, un concept japonais, (qui d’autre ?) on est dans des petites salles privées, avec TV grand écran et micros, et on choisit nos chansons…pendant 3 heures! La salle est un peu glauque, on dirait le garage d’Hélène et les Garçons (décidément je suis à fond dans les sitcoms…) On pensait pas rester jusqu’à la fin mais c’est passé super vite en fait. On se prend au jeu! (surtout nous…)
Le truc c'est qu’il y a un mouvement anti-karaokiste en ce moment et trois jours après notre passage, ils ont lancé des cocktails molotov dans les salles, les boules !!!

groupe.de.rock.jpgLaure:
Road trip : Ça y est ! on a fait notre première vraie vadrouille le temps d’un weekend ! On est partis à cinq, Denis (pote français), Warwick, Jamie (potes australiens) et nous chez les parents de Jamie à Milton (4h au sud de Sydney).
Pour commencer, on a pris le petit dej au MacDo du coin (c’est une tradition pour Jamie, on n’a rien pu faire…) et c’était jour de fête : le Mac Happy Day, plein d’enfants se faisaient peindre le visage par des hôtesses macdo (aussi douées en peinture que carlos en danse classique), et on a décidé de célébrer le mac happy day en se faisant peindre la face (Denis et Jamie ont pas voulu, c’est vrai qu’ils sont déjà assez ridicules au naturel…). Vous pourrez admirer les œuvres d’art sur les photos. (je suis censée être un chat, et Aurélie, consciente des talents de l’hôtesse, a juste demandé des points colorés…même ça elle l’a râté ! on aurait dit qu’elle avait chopé la varicelle) On a passé la journée entière comme ça, et au bout d’un moment on n’y pensait plus et on se demandait pourquoi les gens nous fixaient en rigolant…
On a fait plusieurs haltes sur le chemin : quelques plages et un temple bouddhiste à l’atmosphère vraiment reposante. On y retournera peut-être un jour pour un stage de méditation (huit jours sans parler, on y croit tous Aurélie!)
En fin d’après-midi on est arrivés chez Mr et Mrs Wood qui vivent en pleine campagne, avec chiens, chats, chevaux et poules. Trop sympa les parents, ils nous ont même fait un english breakfast au barbecue. Ca nous a fait du bien de respirer un peu l’air de la cambrousse ! pour ceux qui connaissent le dessin animé, je me croyais trop dans Georgie ! (et non, y’avait pas le koala…)
Au retour on s’est arrêté à Kangaroo Valley (on n’y a pas vu un seul kangourou d’ailleurs, quelle arnaque !) et à Fitzroy Falls (impressionnantes chutes d’eau et vallée vertigineuse).
Très bon avant-goût de la grande vadrouille!

Coogee Care Centre :Lilly a rencontré le coordinateur d’une garderie près de chez nous qui cherchait du staff, elle lui a parlé de moi, j’ai passé un entretien et ça y est j’ai enfin un vrai boulot ! Je travaille du lundi au vendredi (je sais vous avez du mal à y croire, mais c’est vrai) à la garderie de l’école de Coogee, c’est à dire à 20mn à pied de chez nous, et à 5mn de la plage ! La classe ! Congés payés (une misère) à Noël puis la garderie se transforme en centre aéré jusqu’à la rentrée, on fera des excursions (d’ailleurs Aurélie se joindra à nous de temps en temps, donc on visitera plein de trucs ensemble en se faisant payer ! ça le fait bébé!)
Pour l’instant ça se passe pas trop mal, mais je connais personne, on peut pas dire que mes collègues soient très chaleureux, et faut que j’apprenne à connaître tous les gosses… j’avoue que je préférais travailler avec Aurélie : bonne ambiance entre collègues, et gosses mignons auxquels je m’étais quand même attachée…
Enfin bon, là c’est les grandes vacances et on prépare Noël…sous le soleil!

Allez voir les galeries "DBOOSH" et "Milton road trip"
certains ont du mal à laisser des commentaires: il suffit de cliquer sur "prévisualiser" puis sur "envoyer".
(l'adresse email est obligatoire, mais vous pouvez toujours en donner une fausse!)

mercredi, 12 novembre 2008

La vie en Oz

hihihi.jpgAurélie :
Des nouvelles en veux-tu en voilà !
On a vu une annonce à l’université à côté de chez nous, des thésards en psychologie faisaient une étude sur les effets de l’alcool sur notre comportement et notre agressivité. On y est allées un samedi matin, Laure à 9h et moi à 11h30. Il fallait venir à jeûn, et boire deux double vodkas citron en 5 minutes chacune. Un peu balaise à 9h du mat quand même… Mais à la fin du test, la fille a avoué que Laure avait bien eu ses 2 double vodkas, mais pas moi… elle m’a donné un placebo, un liquide chimique similaire à la vodka mais sans alcool, pour tester mon comportement , moi qui étais sobre mais qui croyais avoir bu… Ca m’avait fait un peu peur car en croisant Laure sortant de son expérimentation, j’avais bien vu qu’elle avait bu ( elle avait 0.6g, était un peu rouge et rigolait bêtement…), et moi en me levant, prête à partir, je ne sentais rien, j’étais fatiguée mais ça allait, je me suis dit que je tenais beaucoup trop bien l’alcool : 2 double vodkas sans avoir rien mangé le matin, c’est pas normal… J’étais donc rassurée quand la fille a avoué la supercherie !!!!
Ce qu’il faut retenir c’est qu’on a été payées 20$ (10€) pour boire 2 double vodkas pour Laure et 2 jus de citron pour moi…

Sinon, niveau boulot, tout baigne. Je gère toujours ma garderie appelée DBOOSH (prononcer « débouche »), d’ailleurs sur mon badge c’est écrit Dboosh Lilly, sans commentaire…On peut faire plein de jeux de mots. On a embauché mon assistant-coordinateur, Fermin, il vient du Honduras mais vit en France depuis l’âge de 8 ans (voir photo) Il est super sympa et on rigole beaucoup, on se fait des blagues en français dans les talkie-walkies, et on dit des trucs bien gras devant les parents et les enfants qui ne comprennent pas, enfin j’espère.
J’en ai quand même marre de me lever à 5h30, surtout que quand on vit avec Laure-la-noctambule, c’est pas facile de se coucher tôt… J’ai une énorme pause de 9h à 14h30, que pour l’instant j’occupe à dormir, mais Fermin tient à relever le challenge de m’apprendre à surfer…. Je suis fatiguée rien que d’y penser. Mais ça serait la méga classe de surfer les vagues australiennes, et puis ça me ferait pas de mal de faire du sport, il y a du laisser aller comme dirait ma maman.
Ah oui j’oubliais, vous êtes nombreux à nous réclamer des nouvelles de JP, je vous rassure, il va bien !

coogee.beach2.jpgLaure :
Rien d’extraordinaire à raconter, si ce n’est que Lilly m’a « dbooshée » ! je travaille pour elle régulièrement maintenant, et ça me plaît beaucoup plus que ce que j’avais imaginé. En même temps, avec Lilly comme boss, j’ai pas trop à me plaindre ! elle remplit à la perfection son rôle de coordinatrice, et moi qui débute dans la garde des gosses, j’en apprends tous les jours et je m’améliore: j’ai arrêté de leur mettre les doigts dans les prises et j’ai appris qu’on pouvait régler les conflits autrement qu’en leur mettant des baffes… Sérieusement, ils sont très mignons (avec quelques exceptions bien sûr, menteurs, grandes gueules et autres chouineurs, sinon ce serait pas drôle) et je pense qu’ils m’apprécient, même si je comprends pas toujours ce qu’ils disent (j’ai pas fait anglais-de-mioche 2ème langue), et dans ces cas-là c’est « va voir lilly »… elle adore…
J’ai aussi travaillé comme « technicienne de surface » à l’hyppodrome à côté de chez nous, et ça c’était une bonne expérience, c’est fou comme on se fait traîter comme de la merde quand on est là pour la nettoyer ! c’était bien payé, heureusement. Maintenant je peux pas m’empêcher de ramasser le moindre papier qui traîne dans la rue…

On bosse, on bosse, mais on fait la fête aussi : pour halloween, petite soirée dans un bar avec le nouvel assistant de Lilly et ses potes, mais ici c’est du n’importe quoi : les filles choisissent des déguisements qui n’ont rien à voir avec halloween : infirmières sexy, chaudes lapines… c’est vrai que ça fait peur… Dimanche dernier, après avoir pris le petit dej sur la plage, on est allées à un gros festival dans un quartier de Sydney qui ressemble un peu au Camden Town de Londres, et vu des groupes bien sympa difficiles à qualifier en terme de genre musical (c’était un bon mix de plein de choses : dub, indie rock, reggae, flamenco… excellent !)
Et au retour, dans le train, toujours d’humeur musicale, on a emprunté la guitare d’un mec et chanté le temps du voyage. Quelques personnes se sont mises à chanter avec nous, c'était marrant, mais on n’a même pas eu de standing ovation! (les gens étaient sûrement paralysés par l’émotion…)

N'oubliez pas d'aller voir les photos (galeries "la vie en Oz" et "Sydney"), et merci pour vos commentaires!

samedi, 18 octobre 2008

Give it to me Sydney!

dancing.jpg'Et voilà ! On a tellement de choses à raconter maintenant qu’on n’arrive pas à s’y mettre !''

Boulot: Tout d’abord on est officiellement entrées dans la vie active australienne ! Au bout de 3 semaines il était temps ! Aurélie : Après le premier jour de boulot dans une garderie, j’ai décroché un entretien pour être coordinatrice et j’ai eu le poste ! En gros je suis responsable d’une garderie dans une école primaire, et dirige 5 personnes très timidement pour l’instant… (non Isa je ne t’oublie pas… je commence à parler d’un partenariat avec ton école…) C’est un contrat de 10 semaines, je finis le 19/12, la classe ! Les enfants ont entre 5 et 12 ans, il va falloir travailler la patience… C’est fou ce que ça crie un enfant ! J’ai eu de la chance, car il fallait un diplôme de prof, c’est tout ! Je débarque un peu, et suis paumée dans les papiers et procédures, mais ça va le faire, grâce à mon organisation légendaire… Le seul hic est que je commence à 7h du mat et donc me lève à 5h30.. C’est carrément un 2ème décalage horaire!! Laure : Moi je n’en suis pas là je ne suis qu’employée de garderie mais je compte pas faire ça toute ma vie, je cherche plus intéressant et mieux payé. Le problème avec la garderie c’est qu’on sait jamais quand et combien d’heures on va bosser, donc j’aimerais avoir un job un peu moins précaire. J’appréhendais aussi le face à face avec les gosses, mais en fait ça s’est super bien passé, ils étaient tous adorables. La semaine prochaine il y a des chances que je bosse avec Aurélie car elle a besoin de personnel, et elle voudrait aussi que je sois « intervenante musicale » pour ses enfants, que je les fasse chanter en jouant de la guitare, ça peut être bien sympa.

Balade en voilier:c.est.a.babord.-.jpg Le Lundi 6 Octobre, encore grâce a JP, on est allées faire du bateau dans le port de Sydney, énorme ! On a « subi » les 4 saisons en une journée, tempête à la clef. Le bateau chavirait à 90°, impressionant. D’accord, un voilier, ça se renverse pas ; l’équilibre est étudié pour qu’il ne ne renverse jamais… ouais ben on avait beau se le répéter, on a quand même un peu flippé, surtout qu’on avait pas de gilet de sauvetage et surtout, oui surtout que les eaux australiennes sont bourrées de requins et autres bestioles sympathiques…On en menait pas large (c’est le cas de le dire), surtout moi, (aurelie), qui était allongée penard en plein milieu du bateau quand la tempête est survenue, avec rien pour m’accrocher que les filets.. Laure était assise sur la proue du bateau (là ou Jack dit qu’il est le roi du monde dans Titanic quoi…) Elle se cramponnait de toutes ses forces et a réussi à rester toute sèche, étant surélevée par rapport aux vagues… Alors que moi j’ai morflé, j’ai complètement trempé toutes mes fringues, puis un pantalon qu’on m’a prêté et ai fini avec une magnifique combinaison Shell grise (oui oui, celle que portent les employés de la station essence…) Pour couronner le tout, on n'a pas pu débarquer car le petit canoë qui nous ramène à terre avait été renversé par le vent et que le courant était si fort qu’on pouvait même pas faire les 50m qui nous séparaient de la berge, résultat, on est restés coincés pendant 1h30 a l’intérieur à boire du thé et greloter en attendant que le temps s’améliore et que Paul le Captain Igloo puisse retourner la barque… On en garde quand même un excellent souvenir, c’était quand même la classe de se balader dans le port de Sydney en voilier ! (on n’enviait pas du tout les touristes dans les ferries!) (voir galerie "voilier")

Vadrouille en minivan:vantrip-road.sunset.jpg Le weekend du 4 Octobre, on a fait notre 1ère vadrouille australienne, en minivan et surtout à l’arrache : on a décidé en 5mn et à 23h de partir de suite avec des potes en weekend à Newcastle. (Waouh les aventurières ! Newcastle est à seulement 2h30 de Sydney…) mais le temps était pourri et dès le lendemain on est rentrées toutes les deux en stop, un mec qui travaille dans la location de voitures nous a ramenées sur notre palier. C’était donc la vadrouille la plus courte de l’histoire de l’Australie… sans grand intérêt non plus, on a vu une plage et un p’tit village, mais bon qui ne tente rien … (on a quand même des photos… au moins quatre !)

C’est du propre ! (du 8 au 11 Oct)c.est.du.propre.jpg Et oui, en Australie, Danièle et Béatrice, c’est nous! La semaine dernière on a fait le ménage pendant cinq jours chez une grosse bourgeoise crade, Pam, qui n’a vraiment honte de rien. (Cinq jours c’est un record car en général les « cleaners » se découragent après un ou deux jours..) Mais on a tenu, au prix de quelques nausées ! Ca sentait mauvais avant même d’entrer dans la maison, on ne pouvait pas y circuler (y’avait de tout partout par terre : fringues, papiers, nourriture, crottes de chien…), elle mangeait dans son lit avec son chien, et en changeant ses draps on a trouvé de la bouffe, des os, un couteau couvert de beurre…et j’en passe !! La seule chose propre de la maison c’était le chien ! (aussi parce que Laure a dû le laver deux fois, quelle régalade…) Elle nous prenait pour ses larbines, Laure devait lui faire à manger pendant que je cirais sa voiture, pour que tout paraisse impeccable de l’extérieur… bref, réferez-vous aux photos pour vous en rendre compte, on peut voir l’avant et l’après pour la salle à manger et la cuisine.. effarant !! (le pire c’est que quand on revenait le lendemain, c’était pire encore que la veille… les écuries d’Augias quoi…) Danièle et Béatrice ont décidé de ne pas retourner chez Pam, pour cause de non respect de la personne…

Voilà pour nos petites aventures, n’oubliez pas de laisser des commentaires, ça nous fait bien plaisir à chaque fois !

Voir galeries "Voilier" et "C'est du propre / Minivan"

vendredi, 17 octobre 2008

Give it to me Sydney! (English)

Hello, Hallo, Hola, Hej, Ahoj, Geia sas!

Some news for you who can’t speak French (don’t worry, I forgive you… ;-))
Everything is so great here, we are quite busy and it was difficult to find time to write on the blog in French, so the translating part has been put aside for a while… sorry about that. I’m gonna sum up what has been said in the two last posts (and maybe a bit more just for you!)

“Welcome to Australia” is about the job we found in child care. We rang them, they asked a few questions and then they told us to come for an interview. So we went there, and we filled in all the forms, signed the contract and got a badge before the interview itself!!! That was so weird, we imagined saying stupid things during the interview such as “I like to put children’s fingers in sockets” or “when they cry, I just punch them”, or "Yes, I do love children, with a bit of salt and pepper", just to see if they’d still give us the job! Anyway, since then Lilly has had another job offer and she’s now a child care coordinator in a OOSH (Out Of School Hours) Centre, for 10 weeks, which is great except she has to work from 7 to 9am and from 2 to 6pm, so she’s very tired everyday… she told me she didn’t know that kids could scream THAT much! Oh but they can… Actually I’m gonna work with her from time to time, as a casual staff, so tomorrow I’ll have the privilege to wake up at 5.30 with her! For those who know how much I love to wake up early, you can imagine how pleased I am! Anyway, I’m still looking for another job because child care is quite unstable as I can never know in advance when or where I have to work.

As you may have noticed already, we posted some pics of our house in the galerie “welcome to australia” (in case you didn't notice, there are photo galeries on the right!)

Before starting working in child care, we worked as cleaners for a rich old bitch who was unbelievably dirty!!! We couldn’t put one foot in front of the other in her house because there were all kinds of craps on the floor: clothes, papers, food, dog poo, …and more!), it smelt so bad we were feeling sick all the time!!! She left a mess everywhere, even in her bed where she ate with her dog, so when we changed the sheets, we found food, bones, a buttered knife, newspapers,… incredible and so disgusting!!! And it is such a shame because her house is really beautiful, with an awesome seaview! Anyway we didn’t last more than 5 days because we didn’t feel sorry enough for her: she kept bossing us around all the time and didn’t feel ashamed at all about her mess! So, farewell filthy cow!
We posted some pics in the galerie “c’est du propre” (meaning "how clean is your house?", because we really felt like we were Kim and Aggie from that tv show!) so you can get the idea…it’s a shame you can’t smell the pictures ;)

Enough about work, that’s definitely not why we’re here!
So far, we haven’t visited much, always busy looking for a flat, then for jobs… and well, the weather is not always great… it’s still spring here so we have alternatively days of summer and days of winter… and never know what it will be! However, we met a lot of people, went to great parties and started to make friends… people here are really nice, outgoing and interesting, there is a kind of warm, positive atmosphere contaminating everyone! We start to understand why people never want to go back...

In the galeries, you can see pics of some friends, and also of some trips we’ve had:
“Mini trip” is about the shortest aussie trip ever! We were at a party and decided at 11pm and at the last minute to go on a trip with some friends (we actually met them during the party!) who had two vans and wanted to drive to Newcastle. You may think we are great dary adventurers, but Newcastle is only 3h away from Sydney… and actually we hitchiked the very next day to come back to Sydney, cause the weather was crap… so very short and uninteresting trip, cause we’ve only seen a town and a beach… we posted some pics anyway, cause it was really our first aussie trip, however short it was!
“Voilier” is about a sailing day in Sydney harbour, which was absolutely amazing! We underwent the four seasons in one day, ending with a storm! At one point, the weather was still nice, so Lilly was lying in the front while I was sitting on the bow (basically that’s where Jack says he’s the King of the world in Titanic…)… and that’s when the storm started! We had to use all our strength to hang on, and we thought the boat would tip over! (you can see on one picture that it was bending at almost 90°!!) Lilly was able to go back with the others, but I had to stay there and hang on. Actually I had a lot of fun, it was better than a rollercoaster, and I managed to stay dry (because I was up on the front) while the others were soaking wet!!
It was a great day, and an awesome way to visit the harbour!

That’s all for now! We can’t wait to have more adventures to tell you! Don’t forget to leave some comments, it always makes us very happy to read them!

jeudi, 2 octobre 2008

Welcome to Australia!

slurp.jpg De retour avec des nouvelles… pas très fraîches c'est vrai, mais on est très occupées… bon la plus importante : on a du boulot ! Deux agences nous ont embauchées pour travailler dans des crèches et garderies, (imaginez-nous nous occuper d'enfants toute la journée...), mais on continue à chercher et à postuler pour trouver plus intéressant. Truc de fou, les deux agences nous ont fait suivre une formation et fait nos badges avant l'entretien en lui-même... la preuve qu'ils cherchent du monde ! Je me demande s'ils nous auraient prises si on leur avait dit qu'on aimait mettre les doigts des enfants dans les prises... Sinon Aurélie a eu un entretien pour être prof d'anglais pour des étudiants internationaux, et les personnes qui lui faisaient passer l'entretien étaient des asiatiques qui ne maîtrisaient pas eux-mêmes la langue...Elle se mordait les lèvres pour ne pas rigoler et disait oui à des phrases qu'elle ne comprenait pas, génial.... Bref, à part les entretiens, nous n'avons pas fait ni vu grand chose pour le moment d’où l’absence de paysages dans nos photos… D'ailleurs on ajoute une galerie avec quelques photos de chez nous (passez quand vous voulez!) Pas trop de visites donc, mais beaucoup de chouettes rencontres par contre ! Samedi, nous sommes allées à la crémaillère d’un pote, Denis, dans son superbe appart en bord de mer. On s'est bien éclatées, on a dansé et joué de la guitare jusqu'à l'aube! Quelques repas de plus chez JP, et quelques soirées tranquilles à la maison… Pas le temps de s’ennuyer donc, on se plonge doucement dans la routine australienne et commence à comprendre pourquoi tant de gens ne veulent pas repartir...

maison.jpg PS: Etant donné que même certains pros de l'ordi ne l'ont pas remarqué, il y a des GALERIES photos à droite sur cette même page, il suffit de cliquer sur les titres des galeries ("arrivée", "nouvelle vie", etc) pour y accéder. Vous y verrez les photos en miniatures. Cliquez sur la première pour l'agrandir, puis pour passer directement à la suivante il faut cliquer au-dessus, sur le titre de la photo d'après ( il n'y a pas "précédente" ou "suivante", c'est pour ça que je précise)

- page 1 de 2